A mon avis

enseignement

Quel Pacte, pour quel enseignement, pour quelle société ?

Maintenant il faut choisir pour avancer !

Réformer l’école en profondeur. Voilà bien une priorité largement partagée. Mais comment ? En poursuivant quelles finalités ? Répondre à ces questions est essentiel pour pouvoir faire les premiers pas d’un chemin de transformation de long terme. Changer l’école est une entreprise de 20 ans… (suite…)



prisons enfants

La grève dans les prisons entraîne de graves atteintes aux droits des enfants

Appel urgent aux Ministres Geens, Demotte et Madrane !

La situation dans les prisons est dramatique. Ce n’est pas neuf et la grève des agents pénitentiaires qui dure depuis plus d’un mois est à mes yeux légitime et compréhensible. Ses conséquences sont désastreuses pour la dignité et les droits fondamentaux des détenus. On le sait. Mais la prolongation de cette grève entraîne également des conséquences totalement intolérables pour les milliers d’enfants dont un parent est incarcéré. (suite…)



12814761_1105624512891851_8093522211069052369_n

L’industrie nucléaire est-elle compatible avec la démocratie?

Etincelle fugace dans l’histoire énergétique de l’humanité, l’industrie nucléaire sait ses jours comptés mais elle transmettra son cadeau empoisonné à quelques centaines ou milliers de générations. Les enfants de nos enfants se demanderont sans doute comment – en démocratie – nous avons pu faire preuve de tant d’aveuglement en basant l’organisation de notre société sur une source d’énergie aussi problématique et éphémère. Une partie de la réponse se niche sans doute dans ceci : depuis son origine dans les années 50, le secteur nucléaire carbure à la dissimulation et parvient à échapper aux règles démocratiques. Illustration… (suite…)



Demain

Créons Demain, ensemble !

Incroyable, l’épopée du film « Demain » ! César du meilleur documentaire, et des entrées approchant le million de spectateurs en France et en Belgique. Même ses auteurs, Cyril Dion et Mélanie Laurent, s’en étonnent : « D’habitude, l’écologie, tout le monde s’en fout ! ». Un tel succès indique que le public du film s’étend bien au-delà des habituels écolos convaincus : un nombre croissant de citoyens ressentent le besoin d’un renouvellement de sens et s’interrogent sur l’avenir de notre planète. (suite…)



réfugiés

Des femmes, des hommes et des criquets…

Migrants, réfugiés, illégaux… derrière les mots, il y a des hommes et des femmes ; derrière les chiffres, il y a des personnes, des vies singulières, de l’espoir et de la souffrance.

« Invasion, menace,… » titre un journal tandis que des (ir)responsables politiques montent en épingle le moindre fait-divers impliquant un demandeur d’asile ; un ministre parle d’illégaux, sans mot dire sur leurs souffrances, comme s’il s’agissait d’une nuée de criquets ; un bourgmestre appelle à la création d’un camp « à la Guantanamo »; un gouverneur invite à ne pas nourrir les réfugiés… Sur les forums des journaux, des citoyens appellent à tirer à vue ou à laisser se noyer les migrants qui fuient les bombes en Syrie ou en Irak… (suite…)



dieselgate

Dieselgate : ne légalisons pas les fraudes !

Il y a cinq mois éclatait le scandale dit du « dieselgate » après la révélation par une autorité américaine de régulation que le groupe Volkswagen trichait depuis des années en vantant des performances environnementales complètement déconnectées des émissions réelles des gaz polluants annoncées aux consommateurs. La fraude concernerait 11 millions de véhicules et à ce jour, rien n’exclut que la duperie ait aussi été pratiquée par d’autres constructeurs. (suite…)



Le climat, c’est la santé !

 

L’avenir de la Planète ne mobilise pas ? Choisissons de vivre mieux ici et maintenant !

think green site« Sauver la planète », lutter contre les dérèglements climatiques, protéger les populations les plus vulnérables qui en sont déjà dramatiquement victimes dans les pays du Sud, contrecarrer l’inéluctable montée des océans, préserver l’environnement pour les générations futures… tout cela semble lointain, voire théorique, aux yeux de beaucoup d’entre nous ! Pourtant, agir pour climat, c’est fondamentalement et immédiatement améliorer notre santé et la possibilité de vivre mieux pour nous et plus encore pour nos enfants.

On le dit peu, le changement climatique, c’est une panoplie de risques sanitaires.
Les modifications des conditions atmosphériques et océaniques entraînent des conséquences en cascade sur la fréquence, l’intensité et la répartition des aléas naturels, sur les ressources naturelles (eaux, sols…) et sur toutes les activités humaines, en particulier en termes de santé. (suite…)



A nos portes…

stickers-trompe-l-oeil-porteJe ne sais pas vous mais cette fin d’année sent un peu la fumée. Pas une fumée blanche apaisante mais bien une petite fumée noire toute sale qui s’insinue sous la peau. En quelques mois d’une crise de l’Autre et de nous-mêmes, la liberté a volé une fois de plus en éclats d’ignorance et de stupidité. Cette fumée tenace ne pourra quitter notre peau que si on ouvre les portes et les fenêtres. Alors oui vous me direz qu’on a tous une porte différente. Blanche ou de couleur, en bois noble ou en acier trempé, vitrée par transparence ou opaque pour vivre caché des autres et surtout un peu de soi-même.

Cette porte parfois on l’entrouvre, on la ferme à double tour, on l’ouvre toute grande. On y entre sans devoir frapper ou en frappant très fort. Trop fort parfois. Parfois, on en perd la clé, on la change ou on y ajoute un verrou. Cela dépend de l’air du temps.

Parfois l’air passe quand même un peu, un air étranger à nous même, un petit air frais qu’on peine à reconnaître mais qui finalement enchante et fait du bien. Alors, on souffle le chaud et le froid. On ne sait pas très bien si cette porte, on doit la fermer ou l’ouvrir. Si on doit se fermer ou s’ouvrir. Parfois, on passe même par la fenêtre, c’est tout dire! Mais cette porte en ces temps fragiles, c’est un peu tout ce qui nous reste pour nous définir. On peut choisir de rester derrière elle ou devant elle. On peut l’ôter. La renforcer. La blinder pour rester sourd aux bruits du monde. En attendant, cette petite fumée noire s’infiltre par les interstices de nos portes. Elle ne passe que par là, que par ces failles. L’ouvrir et les failles disparaîtront. Cette porte est notre clé.

Pierre Dancot



Le changement climatique est aussi un risque financier systémique

L’ONU-contro-gli-investimenti-sul-carboneLe Financial Times de ce 30 septembre titre sur une mise en garde du gouverneur de la Banque Centrale anglaise à l’égard du risque financier considérable liés aux changements climatiques. De quoi ouvrir les yeux sur la nécessité de désinvestir le secteur des énergies fossiles.

En décembre prochain la Conférence de Paris rassemblera les peuples du monde autour d’un enjeu essentiel pour notre futur à tous. Le changement climatique, aujourd’hui déjà, ruine des vies, menace l’économie des pays les plus vulnérables, provoquent le déplacement de millions de personnes… Il est ici, ni plus ni moins, question de la survie de l’humanité et nous sommes appelés à construire un nouveau modèle de développement à l’échelle planétaire. Si l’avenir reste à inventer, une chose est certaine, notre société doit sortir de l’ère des énergies fossiles.

Pour préserver nos chances de rester dans la limite des 2°C d’augmentation de la température moyenne mondiale, il faudrait laisser dans le sol 80 % des réserves d’énergie fossile. Cela impliquerait, pour l’industrie pétrolière et ses actionnaires, de renoncer à une manne financière colossale et, pour la collectivité, de refonder l’entièreté de notre système économique. (suite…)



Soutenir l’agriculture. Oui, mais …. laquelle ?

3 franc_oise tagnonIl est temps de redonner un souffle à notre agriculture, d’encourager une dimension familiale, paysanne, moins énergivore et davantage axée sur la qualité que celle qui est développée par les géants de l’agro-industrie.

Le prix des produits agricoles est fixé par une mécanique qui, comme pour le pétrole, laisse jouer les lois du marché. Ainsi, même si 90 % des produits laitiers sont vendus sur le marché national, ce sont les prix les plus bas sur les marchés mondiaux qui sont appliqués. Au niveau européen, la tendance est de favoriser une alimentation bon marché et standardisée, commercialisée majoritairement par de grands groupes de transformation et de distribution. Au niveau mondial, les prix sont décroissants sur le long terme avec des soubresauts. Tout cela ayant comme conséquence une concurrence féroce qui amplifie la course au prix le plus bas pour le producteur. (suite…)