Borgen

Quand Borgen sauve mon jeudi soir

Par France de Belgique

Cette sérié politique danoise, créée par Adam Price, raconte l’accession d’une femme, Birgitte Nyborg, mère de famille, à la tête du pays. On suit son travail quotidien au « Borgen » (« Le Château »), comme les Danois appellent le palais de Christiansborg où siègent le parlement, le gouvernement et où la reine a sa résidence. Borgen expose les rouages de la démocratie danoise en mettant en scène l’exercice du pouvoir par une centriste intègre sur fond d’intrigues politiciennes. Attachante, brillante et combative, Birgitte Nyborg, le personnage principal, réalise que concilier vie personnelle et vie professionnelle ainsi que ses idéaux, l’omniprésence des médias, et les sacrifices politiques nécessaires n’est pas chose aisée, surtout lorsque l’on est première ministre.

FM

Borgen, série créée par Adam Price (Danemark, 2010-2013, 10 x 58 min). Avec Sidse Babett Knudsen, Soren Malling, Birgitte Hjort Sorensens.

Morceaux choisis :

BORGEN : RIGUEUR DE L’ÉCRITURE – Le Monde – Guillaume Fraissard
(…) Depuis son lancement en 2010, la grande force de « Borgen » a toujours été de mêler étroitement l’intimité de ses personnages avec l’histoire politique et sociale en train de s’écrire au Danemark. Rarement série aura réussi à porter à un si haut niveau d’exigence la rigueur de l’écriture et la précision des scènes. Les dix nouveaux épisodes ne dérogent pas à ce subtil équilibre qui rend « Borgen » si passionnante, du début à la fin. Tout l’art du scénario est de faire vivre les décisions politiques, les choix stratégiques d’un parti ou d’un gouvernement simplement avec des dialogues tirés au cordeau. L’action, réduite à son strict minimum, se concentre dans l’alternance des scènes intimes et publiques. Tout en offrant un regard acéré et sans concession sur le milieu médiatico-politique (qui sort largement du cadre danois), ses grandeurs, ses misères, ses compromissions et ses idéaux. Un régal.

Après la série, le livre !
« Espérons que Birgitte Nyborg, la série télévisée et, j’espère, le livre pourront amener les gens à s’intéresser davantage à la politique, ce qui est à mon sens une bonne chose pour la démocratie » Jesper Malmose, auteur de Borgen, une femme au pouvoir, éditions Gaïa.

Lire aussi sur ce sujet :
Borgen, dernier tour au château
Borgen : Comment écrire une série culte en 10 saisons