Tag: élections

Réveiller l’espoir : le premier job des écologistes !

10168149_10206022682510727_201544578103429137_n

Voilà pourquoi nous nous engageons et déposons notre candidature à la coprésidence d’Ecolo.

Nous assistons depuis une vingtaine d’années à une spectaculaire entreprise de démantèlement de l’autorité publique. Le totalitarisme financier rend de plus en plus obsolètes les rouages de la démocratie parlementaire. L’ensemble de la politique souffre puisqu’elle étale trop souvent son impuissance et, paradoxalement, ceux qui proposent de changer le monde plutôt que défendre le statu quo semblent être ceux qui en pâtissent le plus.

La défense de notre biosphère va de paire avec un modèle fondé sur la justice et la liberté. Un modèle de société qui favorise la sécurité des seuls opulents est inacceptable d’un point de vue moral mais aussi tout simplement insupportable d’un point de vue politique. Ecolo doit affirmer davantage sa singularité en s’adressant à tous.

(suite…)



Le jour d’après…

Capture d’écran 2014-03-14 à 16.32.03

Ce lundi, bien sûr, nous ressentons de la déception et un sentiment vif d’injustice.

Nous n’avons pas suffisamment réussi à convaincre les citoyens de la pertinence et de l’utilité de notre action. J’assume à cet égard pleinement ma part de responsabilité et nous prendrons le temps de l’analyse et de l’évaluation. A nous d’être capable de voir et de dire la lumière autant que l’ombre sans les diluer dans un gris insignifiant. (suite…)



Vive la slow politique !

Santé, éducation, économie, cohésion sociale, diplomatie, finance, environnement… dans tous les domaines de l’action politique les défis auxquels nous sommes confrontés sont de plus en plus complexes. Les aménagements à la marge et les réparations de fortune ne suffisent plus. (suite…)



vote utile

Voter, ça ne sert à rien…

Par Martine Cornil

Voter, ça ne sert à rien… (suite…)



Par ici l’espoir !

Ce WE, un sondage relatif aux intentions de votes pour les élections du 25 mai annonçait le PTB à 7,6 % et à le PP à 5,9 en Wallonie. Si l’on votait aujourd’hui, les votes aux deux extrêmes de notre paysage politique compteraient pour 13,5 % au sud du pays, un peu moins de 10 % à Bruxelles. ECOLO obtiendrait, quant à lui, autour de 10 % des suffrages dans les deux régions au lieu des 18 % atteints lors des dernières élections régionales en 2009. (suite…)