Capture d’écran 2014-03-13 à 15.40.39

Technologie sans fil et santé

Mise en débat d’une proposition de résolution concernant la prévention relative aux ondes électromagnétiques

L’usage d’ondes électromagnétiques est désormais omniprésent dans les domaines de la téléphonie, mobile ou « sans fil » et des connexions internet Wi-Fi, UMTS ou GSM.

Certes, les avis des scientifiques ne sont pas unanimes s’agissant d’évaluer l’ampleur et la diversité des conséquences sanitaires de la pollution électromagnétique mais un consensus se dégage cependant pour préconiser une grande précaution à l’égard des enfants et d’éviter un usage intensif du GSM.

Il importe que les autorités puissent veiller à garantir le respect maximum de la santé publique en développant et utilisant ces technologies avec raison et précaution, en informant correctement les citoyens sur l’état des connaissances scientifiques concernant les conséquences de l’exposition aux ondes électromagnétiques et en anticipant et balisant leurs développements futurs.

C’est l’objet de la proposition de résolution ci-jointe invitant à agir globalement pour prévenir et réduire l’exposition aux ondes électromagnétiques de l’environnement et de la population, singulièrement des enfants et personnes fragilisées.

Un plan d’action coordonné entre les différents niveaux de pouvoir concernés devrait être élaboré en prenant en compte les objectifs suivants :

  • Promouvoir la mise en oeuvre d’une conférence interministérielle qui permette une action globale et coordonnée entre les différents niveaux de pouvoir concernant les mesures de prévention à l’égard des pollutions électromagnétiques.
  • Sensibiliser largement le grand public aux précautions nécessaires relatives à l’usage des technologies sans fil.
  • Mener une politique d’information et de réglementation spécifique relativement aux milieux d’accueil des publics les plus fragiles, dont les enfants.
  • Appliquer le principe de précaution dans l’aménagement des bâtiments et espaces publics qui ressortent des compétences de la Fédération Wallonie-Bruxelles ainsi que pour ce qui concerne les travailleurs dépendant de celle-ci.
  • Encourager ou initier des programmes de recherches relatifs tant aux conséquences sanitaires des ondes électromagnétiques qu’aux technologies permettant un usage efficace de celles-ci, minimisant les expositions de la population et de l’environnement en général.
  • Intégrer les enjeux liées à l’hyperélectrosensibilité dans les politiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La résolution telle que proposée est adressée au Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles actuellement responsable en matière de promotion de la santé, d’éducation et de recherche fondamentale mais la compétence relative à la promotion de la santé deviendra toutefois régionale en juillet 2014.

Dans l’attente de cette évolution institutionnelle et de l’installation de nouveaux gouvernements suite aux élections de mai, la proposition est soumise à la consultation et à la discussion. Vos remarques, avis, suggestions et soutiens sont les bienvenus…

Retrouvez ici ma Proposition de résolution relative à l’adoption de mesures de prévention à l’égard des ondes électromagnétiques (pdf).

Retrouvez sur ce site d’autres articles sur ce sujet et  mes questions parlementaires relatives aux ondes électromagnétiques : Questions parlementaires ondes Patrick Dupriez.