IMP 1

Thy-le-Château, visite de l’IMP

Le thème du handicap, des abus, de la maltraitance et de l’exclusion surtout lorsqu’il touche des enfants et des jeunes n’ont rien d’enthousiasmants. Pourtant, lorsque Patrick Dupriez, Marc Chambeau et les membres de la locale de Walcourt et de Cerfontaine ont rencontré l’équipe de direction de l’IMP de Thy-le-Château ce mardi 26 novembre, c’est surtout de projet et d’attitude positive et généreuse dont il a été question.

L’IMP de Thy-le-Château est une structure d’hébergement qui accueille 89 jeunes de 7 à 18 ans. parmi eux, il y a notamment un groupe d’enfants autistes. Pour le reste, il s’agit d’enfants et de jeunes avec des problèmes lourds liés à leur parcours de vie ou à un handicap. La majorité d’entre eux sont scolarisés dans 14 écoles des alentours, le plus souvent dans l’enseignement spécialisé. Pour les autres, ceux qui sont déscolarisés ou qui en cours d’années sont exclus de leur établissement scolaire, une structure de jour est intégrée dans l’institution qui leur propose des ateliers variés avec comme objectif, si c’est possible, de les ramener vers le système scolaire.

IMP 2

Au niveau du financement, l’IMP dispose d’une enveloppe fermée qui vient de l’AWIPH et qui permet la subsidiation de 28 places qui sont donc réservées à de jeunes belges. Pour le reste, les places sont attribuées à des Français qui disposent d’une subsidiation à la journée de présence dans le centre. Cette présence française est dès le départ de l’entretien évoquée par le directeur qui l’explique notamment par le mode de subsidiation belge qui limite le nombre de places. Le savoir-faire belge en matière d’accueil, axé sur le contact, la chaleur et la convivialité, que nous avons d’ailleurs pu apprécier est également une des raisons qui attire le public français vers nos institutions.

IMP3

Nous avons pu visiter les pavillons qui accueillent entre 8 et 12 enfants et constituent pour eux des lieux de vie avec leur chambre, un coin salon, une cuisine et une salle à manger. L’ensemble des bâtiments est situé sur les hauteurs de Thy-le-Château et est entouré de prairies. L’Institut dispose d’une serre et d’un potager qui fournit la cuisine en légumes frais. Des conserves sont réalisées pour la basse saison. Les chevaux, partenaires du bien-être et de la rééducation de certains pensionnaires sont visibles depuis les pavillons.

Bien que la structure d’hébergement accueille et prenne en charge les enfants toute la semaine, et parfois davantage selon les cas, le lien avec les familles reste primodial. Les équipes d’éducateurs sont régulièrement sur les routes pour aller à la rencontre des parents et des proches de leurs pensionnaires.