Un drapeau qui perd sa couleur…

Marine a les yeux bleus comme la France, le sang rouge comme la France, la peau blanche comme la France. Sauf que la France a changé et change chaque jour. Sauf que la France de Marine, ce n’est qu’un drapeau mais ce n’est pas la France et ça ne l’a jamais été. Cette France du drapeau, c’est une France qui reste pâle et un peu malade d’elle-même. Alors Marine, tu es une France qui n’existe plus, qui n’a jamais existé et qui n’existera jamais.
Tu es la peur et l’ennui, tu es triste et toute petite. Tu crois sauver la France et tu la perds, tu ne penses qu’à toi. Tu es une fille à papa. Tu crois vraiment que les chômeurs français vont trouver du travail parce qu’on met les chômeurs étrangers dehors ? Tu crois que sortir de l’Europe te fera rentrer dans la France du siècle passé ? Tu crois vraiment que l’Histoire t’a attendue pour se mettre en marche alors que toi si tu es élue, tu mettras la France non pas en marche mais en marge. Tu as tout faux Marine…Non pas tout en fait car tu as raison sur un point : la France est aux Français. Marine ! Ils sont tous Français ou vont le devenir. Et c’est tant mieux. Ils seront Français comme tu ne le seras jamais. Une France de l’humanisme, des Lumières et non une France qui cultive l’absence de lumière. Marine ? A l’ombre, rien ne pousse…

Pierre Dancot