20130308 TDE EH-Padup-GG

Un projet industriel qui mérite un futur !

Ce vendredi 8 mars, Emily Hoyos, co-Présidente d'ECOLO, Patrick Dupriez, Président du Parlement wallon, Manu Disabato, député wallon, Georges Gilkinet, Député fédéral et des militants locaux et régionaux ont rencontré les dirigeants et les travailleurs de l'entreprise Thermic Distribution Europe à Couvin. Cette visite sur place a été pleine d'enseignements ! L'entreprise « Thermic Distribution Europe » à Couvin (ex-Efel) constitue un exemple de projet économique intégré, héritier d'un savoir-faire reconnu des ouvriers de la région, producteur de produits finis de qualité et à la pointe de l'efficacité énergétique. Le maintien et le développement de son activité est tout aussi possible que souhaitable, sous condition d'investissement dans la modernisation de son outil de production. Ils nécessitent la mobilisation de toutes les énergies publiques et privées. ECOLO s'y engage, pour préserver une activité industrielle utile et pertinente dans l'entre Sambre et Meuse.

JPEG - 16.7 ko

Elle démontre que la délocalisation des activités industrielles hors de nos frontières n'est pas une fatalité. Les élus et responsables écologistes ont constaté une volonté partagée de pérenniser et développer un projet économique intégré. Comme l'ont souligné les patrons de TDE, le savoir-faire des travailleurs, leur expérience et la présence sur un même site des ingénieurs, de la fonderie et de l'atelier d'assemblage sont des gages d'innovation. Qui plus est, les produits fabriqués à Couvin, des poêles à bois de tradition, sont à la pointe notamment sur le plan de la consommation énergétique, répondant aux standards les plus exigeants. Enfin, elle se situe dans une région particulièrement boisée, dans laquelle la biomasse fait partie à la fois d'une réponse à la fois économique et écologique aux enjeux énergétiques que rencontrent tous les wallons.

Au cours de cette rencontre, la direction de TDE a eu l'occasion d'expliquer les difficultés auxquelles elle est confrontée. Elle se trouve en effet en difficulté pour honorer son carnet de commande pourtant bien rempli grâce à la réputation des marques produites à Couvin. Afin de pallier à ce problème, TDE a initié, en concertation étroite avec les travailleurs, une réorganisation interne et souhaite surtout renouveler une fonderie qui arrive tout doucement en fin de vie au profit d'un nouveau dispositif qui engendrera notamment une baisse de plus de deux tiers de ses coûts énergétiques et donc une forte amélioration de sa productivité.

Le discours des responsables de l'entreprise au sujet du financement de cet investissement a malheureusement confirmé les échos reçus d'autres entrepreneurs se plaignant de la frilosité des banques – pourtant renflouées massivement par l'État et qui regorgent d'épargne – qui renâclent à soutenir des investissements porteurs d'emplois. Pour ECOLO, il est indispensable de mobiliser l'épargne des citoyens (plus de 200 milliards d'euros) en soutien à l'économie réelle. Après avoir été à l'origine de la crise que nous traversons, les banques doivent être responsabilisées et mises à contribution. C'est le sens de la proposition de loi instaurant un Livret vert que nous avons déposée au Parlement fédéral.

Par ailleurs, par la voix de Stéphane Hazée, Député wallon, nous continuerons à suivre la demande introduite par TDE auprès du Ministre Marcourt et de son bras armé, la SOGEPA1 en vue d'obtenir une aide wallonne, un coup de pouce indispensable pour pérenniser l'activité sur le site !

Alors que l'Entre-Sambre-et-Meuse est en proie à un taux de chômage important, il est indispensable de mobiliser les énergies en vue de préserver cet outil qui a fait la réputation de Couvin grâce au savoir-faire des travailleurs locaux.

Dans le courant des prochaines semaines et des prochains mois, ECOLO poursuivra ses rencontres avec les acteurs socioéconomiques de notre région, pour chercher avec eux les meilleures réponses au défi de l'emploi durable et de la transition écologique de l'économie !